[Bloodbowl] J1, match 3 et 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Bloodbowl] J1, match 3 et 4

Message par Alinadrel le Dim 6 Nov - 22:52

Les deux derniers matchs comptant pour la première journée du championnat de la LBBPC se sont déroulés ce week-end sous un ciel excessivement clément. Des touchdowns et des morts ! Ce sont décidément les mots d’ordres de ce 7CC (Sept Coachs Cadurciens). Car le spectacle était bel et bien au rendez-vous pour l’entrée en lice des trois derniers coachs de la ligue.
Bogoss, la star en devenir qui ravi toujours plus ses fans !
A peine lancée, et la LBBPC fait déjà l’objet de forts soupçons de corruptions et de malversations. Un rapport officiel serait en cours et les résultats de l’enquête devraient tomber dans les semaines avenirs. Une nouvelle qui devrait encore ravir les supporters de la LBBPC dont on sait qu’ils sont très attachés aux valeurs sportives.
 
Kastagnork (Alinadrel) VS UNAMI DAWI (Loutre)
Certains doutaient encore du réel pouvoir financier de la G.A.G (Grande Administration Gobeline) avant le coup d’envoi du match qui devait opposer les Orques aux Nains du Chaos. Maintenant ils ont leur réponse, les gobs n’ont pas fondé cette ligue pour autre chose que la gagner. Et pour ce premier match ils avaient tout acheté ! Le public, l’arbitre, le terrain et un bon nombre joueurs de l’équipe des nains avaient été soudoyés pour participer à cette parodie d’équité. Le match n’en fut que plus savoureux au goût des amateurs. Mais le plaisir des fans ne fut pas la seule motivation de la G.A.G. En effet, le grand G.A.G (Gobelin Atronchdeu Gland) s’est déplacé en personne pour assister à la rencontre et tout le monde sais que les Gland n’aiment pas perdre.
Les UNAMI DAWI remportèrent le tos (étrange ?)et décidèrent de se lancer à l’attaque en premier. Le centaure des nains du chaos (je crois qu’il s’appelle Firenze) récupéra la balle et fonça à l’assaut de la ligne de touchdown adverse. Pendant ce temps, au centre du terrain, on se donnait des petites baffettes dignes d’un morne round d’observation. Mais la foule n’eut pas le temps de s’endormir. Mork, le blitzer des Kastagnork, lança la rencontre d’un magnifique coup de genou dans le nez qui sécha net son adversaire. Mort ! Les seize mille spectateurs hurlèrent leur joie dans un stade acquis à la cause des orques. Dans un sursaut d’orgueil un bloqueur nain, le numéro 2 (on connait pas les noms des nains chez les gobs), blessa un ork noir à son tour. Le reste de la mi-temps s’enlisa dans une sorte de jeu fairplay insipide jusqu’au grand « crac » qui résonna lorsque Baloruk s’effondra au sol. Le lanceur ork qui nous avait été annoncé comme capable de jouer le ballon sera blessé au moins deux mois. Mais le public, un peu inquiet, fut rassuré juste avant la mi-temps. Padanlézieux le gobelin des Kastagnork contra l’attaque de Firenze le centaure et l’emporta au sol avec lui. L’homme cheval laissa alors tomber la balle et la possibilité au gobelin d’ouvrir le score. Padanlézieux fila entre les poteaux et le public explosa de rire. Les premiers chants retentirent enfin des gradins : « Match truqué ! Match truqué ! Match truqué ! Match truqué ! » Unifiant les supporters des deux camps dans la liesse et l’euphorie. Tous appréciaient de voir un vrai match de blood bowl !
Au retour des vestiaires les chants résonnaient encore dans le stade. Les orks, à l’attaque, placèrent le gobelin en réception. Et c’est face  une défense bien apathique que Padanlézieux marqua un second touchdown. Comme un symbole, l’équipe soutenue par la G.A.G fait marquer deux fois son gobelin. Certaines mauvaises langues parleront de talent ou d’entrainement mais nous savons tous au fond de nous que seule la corruption obtient de si bons résultats. Mais le supplice des nains n’était pas fini ainsi que le plaisir des spectateurs. Car, repartant à l’attaque, le centaure Firenze ne réussit point à ramasser la balle et les orks se retrouvèrent en position de tripler la mise. Dans une ultime action défensive, Firenze se jeta sur Gork qui avait ramassé le ballon et courait droit vers l’embut. Mais Gork frappa en pleine tête, projetant le centaure dans les étoiles. Décidément, il porte bien son nom. Bref ce fut un festival de touchdown et une domination sans partage des orks tout au long de la partie. Un match truqué comme on les aime !
 
Score final : KSO 3-0 UND
Touchdown : Padanlézieux (KSO, tour 8, tour 11), Gork (KSO, tour 16)
Sorties : Nain Numérodeux (UND, tour 3, tour 7), Mork (KSO, tour 2)
La décla du match : (Padanlézieux, gobelin des Kastagnork) « En marquant deux touchdown je prouve que même les gobelins peuvent devenir aussi rapides et agiles que les coureurs d’égout », plaisanta-t-il à l’évocation de probables faits de corruption.
 
Hellcatrash (Carjac) VS Les Morts de Simon* (Finrod)
Un tournois à sept coachs devait forcément en avantager un (qui devait jouer deux matchs), et devinez lequel en profita ? Je vous le donne en mille : Carjac, notre cher maître de ligue ! Et vous doutiez encore du sérieux de la LBBPC ? Je vous assure, la ligue du phénix n’a rien à envier aux autres en matière de fraude, de perversion et de truquage. Ceux qui clament haut et fort que le titre est acheté ont certainement raison et ce n’est pas pour décevoir les fans de blood bowl. D’ailleurs, pas moins de dix-neuf milles spectateurs se sont déplacés pour assister à la rencontre. Dont plus de la moitié n’étaient autres que des cadavres. Douze milles squelettes, zombis et autres goules étaient venus encourager les nécromantiques du coach Fimrod, le fameux nécromancien. Il parait que le mage malfaisant aurait déclaré ne pas vouloir nommer son équipe parce que « les morts n’ont pas de re-mort. »
Tous les observateurs avaient leurs yeux braqués sur la star de la semaine précédente, j’ai nommé : Bogoss ! Et il se manifesta dès l’entame du match. D’un coup perfide et bien placé, il tua un zombi qui s’effondra avant de renaître. Comme l’avait dit Fimrod, les morts n’ont pas de re-mort. Mais même s’il revient, un mort est toujours une friandise particulière pour le public. Certains rêvent même de voir un joueur mourir plusieurs fois dans un match.
Les nurggles d’Hellcatrash étaient à l’attaque, 1942, l’homme-bête bodybuildé avait ramassé la balle et guidait ses coéquipiers dans une stratégie bien construite. Malgré toute l’énergie employé dans la défense de ses lignes, les nécros furent bousculés et 1942 ouvrit le score juste avant la fin de la première mi-temps.
Dès le début de la seconde période, les nécromantiques prirent le match à leur compte. Ils malmenèrent la défense des nurggles dans un bras de fer qui tourna vite à l’avantage des cadavres. En effet, Moncaire Brodir, un revenant toujours prêt à bondir prit la mesure du placement de ses adversaires et enchaîna une des actions les plus appréciés du match. En effet, la manœuvre de NifeClaire, le loup garou, permit aux nécros de déborder sur l’aile. Moncaire en profita, balle en main, pour filer dans une course effrénée qui n’avait d’autre destination que l’embut adverse. Douze milles cadavres en putréfaction s’apprêtaient à hurler leur joie devant l’égalisation de leur équipe. Mais ils s’étaient crus dans un monde honnête. Jamais le revenant ne fut en mesure de franchir la ligne en tenant le ballon. En effet, Moncaire trébucha sur son propre tibia et s’effondra lamentablement dans la zone d’embut. Après visionnage de l’arbitrage prophétique, le touchdown ne fut pas accordé. La balle fut alors renvoyée par la foule au centre du terrain. La pression se retourna contre l’attaquant qui subissait un turnover bien cruel.
La dernière action des Hellcatrash fut poussée par les chants et les encouragements des supporters : « Match truqué ! Match truqué ! Match truqué ! Match truqué ! » Une façon pour les fans de remercier les organisateurs pour une rencontre plaisante et puante de corruption. Et sous les encouragements de la foule, les nurggles avançaient inexorablement vers un deux zéro, symbole ultime de malhonnêteté au sein de la ligue. Et plus le public poussait, plus les pourris avançaient. Mais le temps s’écoulait et la ligne était encore loin. L’arbitre semblait indécis. Dans un premier temps, on sentait qu’il n’osait pas siffler la fin du match mais finalement les trois coups de clairon raisonnèrent dans l’arène pour le plus grand bonheur des Hellcatrash. Avec cette courte victoire, le coach Carjac prend temporairement la tête du championnat avec 3pts au classement. Il assoit ainsi son titre de maître de la LBBPC et prouve encore que la corruption offre de nombreuses perspectives.
 
Score final : HCT 1-0 LMS*
Touchdown : 1942 (HCT, tour 6 ?)
Sorties : Bogoss (HCT, tour 2), 1918 (HCT, tour 5), Nife Claire (LMS*, tour 4, tour 13).
La décla du match : (1942, homme-bête chez les Hellcatrash) « A mort les morts ! » tuant un zombi qui s’empressait de renaître.
 
(*Nom non contractuel.)
 
 
Classement provisoire de la LBBPC
cl
Coach
M
V
N
D
Td
Tdc
Sor
Pts
1
Carjac
2
1
1
0
2
1
3
3
2
Akadoc
1
1
0
0
2
0
0
2
2
Alinadrel
1
1
0
0
3
0
1
2
4
Quentin
1
0
1
0
1
1
3
1
5
Dario
1
0
0
1
0
2
1
0
5
Loutre
1
0
0
1
0
3
2
0
5
Finrod
1
0
0
1
0
1
2
0
Cl=classement
M=match
V=victoires
N=match nul
D=défaite
Td=Touchdown marqués
Tdc=Touchdown concédés
Sor=sorties causés
Pts=Points
avatar
Alinadrel
Membres actif Lv2
Membres actif Lv2

Messages : 111
Date d'inscription : 19/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum